Mohsen X est le patron prospère d’une entreprise de terrassement à Khur, dans le désert iranien, entre Tabas et Naïn. Sa fortune, il la doit au contrat qu’il a décroché en 2006 pour un projet d’extraction de potassium à ciel ouvert, que certaines rumeurs décrivent comme un camouflage pour des installations nucléaires. Mohsen X est aussi poète. L’une de ses épopées est l’histoire d’un Iranien qui s’était établi à l’étranger et en avait oublié Dieu et les Imams. Il commit tellement de péchés qu’une fois mort et enterré, il entendit une voix dans son cercueil :

- Espèce de fils de p…, dit la voix, tu crois pouvoir dormir ? Tu as voulu m’échapper en quittant l’Iran, mais tu as trop abusé des plaisirs terrestres. Maintenant, je te tiens.
Arrivé en enfer, l’homme fut condamné à se faire couler de l’asphalte brûlant dans le derrière. Un jour qu’il n’en pouvait plus de son châtiment, et incommodé par le boucan de ses compatriotes iraniens qui, pour leur part, festoyaient en enfer, il leur demanda :

- Vous avez été punis comme moi. Comment se fait-il que l’asphalte n’ait pas brûlé vos intestins ? Hassan, Hossein, comment faites-vous pour être heureux, quel est votre secret ?

- C’est très simple, mon frère, je vais te raconter l’histoire de l’Iran et des Iraniens. Quand l’asphalte est fondu, brûlant, il n’y a pas d’entonnoir. Quand ils trouvent l’entonnoir, l’asphalte s’est déjà durci. Et quand il y a à la fois de l’asphalte fondu et un entonnoir, le mec chargé de le couler est parti faire sa prière. Voilà, mon frère, l’histoire de ce pays. Ceux qui y meurent sans avoir cédé aux sirènes fallacieuses de l’étranger accèdent à l’enfer libres des douleurs dont tu souffres.


video paolo


Idée originale et conception : Carole Cheysson, Conception graphique : Emma Brante, Webdesign : Crosscross, Production : Les poissons volants, Musique : Googoosh, All images © Paolo Woods, Copyright Éditions Grasset, Paris.